Université
du Futur

Penser la révolution numérique pour se préparer au futur 

À l’image de ce qui existe aux États-Unis, en Angleterre ou en Allemagne, l’Université du Futur est un outil d’anticipation et de réflexion sur la révolution numérique, et ses conséquences vertigineuses sur l’ensemble de la société. Dans le contexte d’accélération technologique sans précédent que nous connaissons, l’innovation est plus que jamais au cœur des politiques régionales. Une bonne politique ne se contente plus de gérer le présent, elle doit anticiper l’avenir pour préserver ses leaderships et en créer de nouveaux.

Dans un monde en pleine mutation numérique, sous l’emprise hégémonique des géants américains et chinois du Net, notre capacité à innover tous ensemble — Universités, start-ups, entrepreneurs, chercheurs, intellectuels, société civile… — déterminera en partie notre prospérité et notre souveraineté futures. Chacun pourra contribuer.

A l’aube d’une explosion de l’intelligence artificielle et de la robotique — avec des conséquences majeures sur l’économie, l’emploi ou la santé —, la Région se dote avec l’Université du Futur d’un Hub stratégique pour le développement de ses territoires, et la participation citoyenne aux débats éthiques liés au progrès.

Intégrée au pôle Développement Economique de la région Nouvelle-Aquitaine, l’Université du Futur a également pour vocation de contribuer au développement raisonné des technologies d’avenir (nanotechs, biotechs, infotechs, sciences cognitives, IA, stockage de l’énergie…) dans notre Région. Nous avons tous les talents pour transformer les défis du futur en création de valeur et d’emplois.

L'édito d'Alain Rousset

Parce que l’anticipation et l’innovation constituent la clef de voûte de notre développement, la Région a créé l’Université du Futur pour répondre aux grands défis du siècle. Porté par le Docteur François Vincent, président de la Commission « enseignement supérieur » de la Nouvelle-Aquitaine, l’UF est un outil de prospective et de réflexion sur la révolution numérique et ses conséquences vertigineuses dans tous les domaines.

Donner au grand public une vision panoramique d’un nouveau monde numérique dominé par les géants du Net – GAFA américains et BATX chinois –, en débattre, créer des vocations, et permettre à chacun de mieux anticiper l’avenir, notamment pour l’orientation des jeunes, seront les missions principales de l’Université du Futur. Interdisciplinaire par définition, l’UF devra contribuer à transformer les menaces des nouvelles technologies en autant d’opportunités de développement économique, et donc en création de valeur et d’emplois.

Dans un contexte mondial de changement ultrarapide, souvent anxiogène pour le citoyen –tant il bouleverse son quotidien et ses habitudes –, le besoin de pédagogie et de formation permanente devient plus indispensable que jamais. « Mise à jour » est le mot d’ordre de l’époque. Dans un univers numérique largement anglo-saxon, l’UF dispensera une vision francophone, humaniste et raisonnée des technologies de rupture qui impactent ou impacteront tous les domaines : économie, santé, mobilité, agriculture, sécurité, éducation ou encore culture.

Au sein du pôle Développement Economique de la région Nouvelle-Aquitaine, l’Université du Futur a également pour vocation de contribuer au développement des technologies d’avenir à travers nos territoires : nanotechs, biotechs, infotechs, sciences cognitives et IA, pour ne citer qu’elles. Et de veiller à toujours privilégier l’intérêt de l’humain en accompagnant le progrès, car « science sans conscience n’est que ruine de l’âme».

Alain ROUSSET
Président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine